Plantes halophiles

Les plantes de la baie de Somme

 L'estuaire ou, baie de Somme, est un milieu de transition entre l'eau douce du fleuve et l'eau de mer. La végétation qui croit ici doit s'adapter a ces conditions de vie si particulières.

La flore de l'estuaire de la Somme est donc caractérisée par l'abondance de plantes dites halophiles ou halophytes, c'est à dire qui vivent en milieu salin, dont voici les plus caractéristiques .

Elles sont étagées en fonction de leur degré de résistance au sel et à l'immersion depuis la slikke en montant vers le haut schorre.

Situées en bas de l'estran, elles seront recouvertes deux fois par jour par le flot, alors qu'en haut de la zone, elles ne seront immergées que quelques jours par an, aux équinoxes.

Voici l'étagement de ces plantes telles que l'on peut l'observer sur le terrain:

• La slikke est dominée par une végétation pionnière à Spartine maritime et à Salicornes annuelles.

• Le bas schorre lui, est dominé par l'association avec l'Aster maritime et l'Arroche hastée, la cochléaire officinale, la suède ou soude

• Le Moyen schorre lui, est dominé par la Puccinellie maritime en association avec d'autres espèces herbacées si il est entretenu par la fauche ou brouté par les moutons. On y trouve aussi le statice ou Lilas de mer et l'obione

• Le haut schorre enfin, est dominé, quand à lui, en l'absence d'intervention humaine ou de pâturage par le Chiendent piquant. On y trouve aussi ça et là l'armoise et le cakile ou roquette de mer, La fétuque rouge

• Au pied des digues enfin sur la zone ou les embruns salés font encore sentir leur influence, on trouve la Mauve, et la betterave maritime

La spartine fait partie des plantes halophiles qui envahissent la baie de Somme
spartine devant le Crotoy

La spartine de townsend:

Herbacée vivace de 50 à 130 cm a très fort pouvoir colonisateur

Espèce hybride, pionnière et invasive, elle est maintenant introduite volontairement pour coloniser certaines vasières ... Alors qu'en baie de Somme elle participe a accélérer l'ensablement en retenant les sédiments lors du jusant.

La salicorne est récoltée en baie de Somme par les pêcheurs à pied
Salicorne

La salicorne :

Aussi appelée Passe-pierre car elle aurait des vertus lui permettant de dissoudre les calculs rénaux ou criste-marine

C'est une plante halophile ou halophyte typique puisqu'elle ne peut vivre qu'en milieu salé.

C'est la reine des plantes de l'estuaire

Elle est extrêmement riche en vitamines, sels minéraux et oligoéléments

Elle était utilisée autrefois comme anti scorbutique.

Sa cueillette est effectuée par les pêcheurs à pied et de fin mai à fin juillet. La Baie de Somme, avec 400 à 500 tonnes de salicornes cueillies chaque année, représente 90% de la production nationale.

Elles se dégustent crues, nature ou en vinaigrette, mais peuvent aussi être blanchies pour accompagner poisson ou agneau de pré salé.

L'aster maritime est aussi appelé oreiles de cochon en baie de Somme
Aster maritime

L'aster maritime :

Si on vous propose de déguster des "oreilles de cochon" lors de votre séjour en baie de Somme, ne vous effrayez pas, c'est le nom local de cette plante qui aux pays bas est appelée "oreille d'agneau"

C'est une bisannuelle à fleurs composée de 20 à 80 cm de haut

C'est sa feuille qui est consommée au printemps et elle est délicieuse crue ou en accompagnement de poissons ou d'agneau de pré salé.

suede maraitime, plante de la baie de Somme
suède maritime

La suède Maritime :

herbacée annuelle de 10 à 50cm aussi appelée soude maritime.

Cette plante grasse servait autrefois à la fabrication du « Lessit » qui était une décoction de plantes halophiles. Le produit ainsi obtenu servait de Lessive.

On la consomme sous forme de mesclun, au printemps quand elle est encore petite.

herbe aux cuillères, plante halophyte typique de l'estuaire de la Somme
Cochléaire officinale

La cochléaire officinale :

Herbacée vivace de 15 à 30 cm de haut elle est aussi appelée Herbes au cuillères à cause de la forme de ses feuilles ou aussi cranson.

Les feuilles se consomment crues, et ses fleurs qui ont un gout de raifort parfumeront les salades composées.

Ses feuilles fraiches utilisées en cataplasme auraient pour vertu de guérir les ulcères.

l'arroche hastée est l'une des nombreuses plantes de la baie de Somme qui se déguste en salade
arroche hastée

L'arroche hastée :

Plante annuelle de 20 à 80cm très ramifiée . Facilement reconnaissable dans l'estuaire de la Somme grâce à ses feuilles en forme de fer de lance.

Elle aussi est consommable, les feuilles se mangent essentiellement crues en salade

le cakilier est aussi appelé roquette de mer et pousse en baie de Somme
Cakilier

Le cakilier :

C'est une plante herbacée annuelle de 20 à 50 cm. On l'appelle aussi roquette de mer ou tétine de souris.

délicieuse en mescluns. ses racines sont parfois consommées lorsque la plante est jeune. Elles sont légèrement piquantes et elles ont une texture charnue. Elles sont utilisées crues ou cuites. Les fleurs sont également comestibles.

obione faux pourpier, plante de la baie de Somme
Obione

l'Obione faux-pourpier:

Seul arbuste qui pousse dans la baie.

Il forme des touffes très denses que l'on appelle les « cambrons » en baie de Somme. C'est un peu la mangrove de l'estuaire, car il abrite tout une vie sous ses branches...

Ses feuilles peuvent être consommées crues ajoutées dans les salades.

Mais c'est passées au four qu'elles seront encore meilleures, formant ainsi des chips qui accompagnent l'apéritif.

Absinthe maritime
Absinthe maritime

l'absinthe ou armoise maritime :

Plante vivace de 20 à 60 cm qui pousse tout en haut du schorre, on la trouve généralement sur les buttes des huttes de chasse.

Aspect velouté argenté, quand on froisse ses feuilles, une forte et agréable odeur se dégage.

On en tire pas la boisson du même nom ... Ceci est réservé a sa cousine du sud de la France.

La puccinelle forme le gazon qui est brouté par les agneaux de pré salé en baie de Somme
Puccinellie maritime

La puccinellie maritime:

C'est l'herbe broutée par les agneaux de pré salé et qui forme une superbe pelouse a certains endroits.

Aussi appelée Glycérie maritime, elle mesure de 10 à 50cm suivant que le schorre est pacagé ou non.

Statice, lilas de mer, limonium, plante de la baie de Somme
Statice

Le lilas de mer:

Aussi appelée statice ou limonium, c'est une plante vivace de 30 à 40 cm.

La couleur de ses inflorescences lui a donnée son nom

Autrefois très commune en baie de Somme, elle est maintenant en forte régression et sa cueillette est réglementée a un bouquet par personne.

Laissez le plutôt agrémenté l'estuaire, dans un vase il ternit et dégage une odeur peu agréable ...

Le chiendent piquant:

aussi appelé chiendent du littoral, d'une hauteur de 50 à 130 cm, non brouté par les agneaux de pré salé, il ne pousse que sur le haut schorre, principalement en fond de baie ou il forme de vastes zones mono spécifiques qui perdent tout intérêt pour l'avifaune.

roseau commun
roseau commun

Roseau commun ou Phragmite:

Dune hauteur pouvant atteindre 2,5 m, cette espèce se développe depuis quelques années en fond de baie, dans des endroits ou la mer n'arrive plus que rarement.

Autrefois utilisée pour la fabrication des toitures de chaume, elle constitue quand elle forme de vastes ensembles, un biotope à part entière, favorable a de nombreuses espèces d'oiseaux, dont la rare panure à moustache.

chou marin
chou marin

Le chou marin ou crambe maritime:

Crucifère de 30 à 80 cm, le choux marin vit lui aussi au sommet des digues.

Ses feuilles d'un vert glauque sont charnues. Il fleurit d'avril à juin.

Ses vertus thérapeutiques sont nombreuses, mais attention, ne le cueillez pas, c'est une espèce protégée.

bette maritime
bette maritime

La Bette maritime ou betterave maritime :

Plante bisannuelle de 20 à 90cm, on la rencontre essentiellement sur le haut des digues de la baie de Somme.

Elle a besoin de l'air salin, mais n'aime pas être recouverte par la marée.

C'est l'ancêtre des betteraves cultivées de nos jours.

grande mauve, plante de la baie de Somme
Grande mauve

La grande Mauve:

Plante vivace de 30 à80cm à feuilles ressemblant à celles du lierre, mais poilues. Les feuilles sont rose avec des nervures foncées.

Ses vertus sont reconnues pour le traitement des voies respiratoires.

On ne la trouve que sur le haut des digues et en fond d'estuaire, son degré de résistance au sel étant moindre